header banner
Default

Coupe du monde de football 2023 En 2027, le XV de France aura une plus grande force selon Damien Traille


Table of Contents

    RUGBY. Avec 86 sélections en équipe de France, Damien Traille revient sur la Coupe du monde 2023 des Bleus. L'ancien centre voit un bel avenir pour les hommes de Fabien Galthié.

    Après l'élimination du XV de France en quart de finale, Damien Traille pense que les Bleus reviendront plus fort lors de la Coupe du monde 2027
    Après l’élimination du XV de France en quart de finale, Damien Traille pense que les Bleus reviendront plus fort lors de la Coupe du monde 2027 (©Icon Sport)

    Par Nicolas Dendri Publié le   mis à jour le 20 Oct 23 à 17:17

    Après l’élimination du XV de France en quart de finale de la Coupe du monde de rugby 2023 contre l’Afrique du Sud (28-29), Damien Traille revient sur cette rencontre vue comme « une étape importante dans la construction de cette équipe. »

    L’ancien trois-quarts centre aux 86 sélections avec les Bleus s’est confié à Actu Rugby sur l’avenir des hommes de Fabien Galthié avec en perspective la Coupe du monde 2027. L’ex-joueur du Biarritz Olympique et de la Section Paloise est aussi revenu sur l’arbitrage de Ben O’Keeffe

    Actu : Quel est votre sentiment sur cette élimination du XV de France dans cette Coupe du monde 2023 ?

    Damien Traille : C'est une bonne Coupe du monde dans l'ensemble malgré la déception de dimanche. Personnellement, j'ai encore du mal à digérer. C'est cruel de s'arrêter à ce niveau de la compétition par rapport aux performances de cette équipe depuis quatre ans. En plus, il y a eu énormément de moyens mis à disposition. Tout le travail qui a été fait est "gâché" par des décisions de l'arbitre qui nous empêchent d'aller plus loin. Après, c'est aussi le cas des Irlandais. Depuis quatre ans, ils roulent sur le rugby mondial et ils se sont arrêtés vite lors de la compétition majeure.

    Vous avez eu un retard assez critique sur l'arbitrage de Ben O'Keeffe lors du quart de finale France-Afrique du Sud ?

    D. T : Certaines actions font mal à voir. Aujourd'hui, on refait ce match, je ne suis pas sûr que certains faits de jeu ne soient pas sifflés. Il y a l'action litigieuse d'Etzebeth qui peut nous mettre à 12 ou 14 à 0. Tout peut-être différent. D'ailleurs au bout d'un moment, j'ai senti les joueurs qui s'agaçaient par rapport à l'arbitre. Nous n'avions pas vu ces choses-là sur les matchs précédents. Après, il y avait moyen sur ce match de l'emporter sans avoir besoin de l'arbitrage. Sur le début de match, quand l'équipe de France a tenu le ballon, elle a mis en difficulté énormément cette équipe sud-africaine.

    Les décisions de l'arbitre ont-elles fait sortir les joueurs du XV de France de leur quart de finale ?

    D. T : Au fil du match, ces décisions de Ben O'Keeffe les ont fait un peu sortir du match. J'ai rarement vu des joueurs autant pester après l'arbitre. Alors peut-être à juste titre et je le conçois. Mais je n'ai pas senti cette assurance avec un joueur qui dit : "Stop, on se refocalise sur notre jeu." En plus, depuis le début de la rencontre les Bleus enchaînaient. Je me suis dit combien on va en mettre ? Les Sud-Africains ne vont pas exister. Mais ils ont réussi à exister par rapport aux erreurs commises par les Français sous les ballons hauts. Leur stratégie avec les remplaçants a eu un impact plus efficace que les nôtres.

    Qu'est-ce qu'il a manqué au XV de France pour cette rencontre ?

    D. T : Je pense notamment que l'absence de Julien Marchand, de Paul Willemse, de Romain Ntamack... Ces joueurs qui malheureusement ont été touchés par des blessures permettaient d'avoir de l'expérience pour apporter un plus.

    Quel regard portez-vous plus globalement sur le parcours du XV de France dans cette Coupe du monde ?

    D. T : Le début du XV de France a été réussi. En 2007, on était passé au travers, pris par l'engouement et le contexte. En 2023, cette équipe était préparée. Leur staff ne laisse rien au hasard. J'ai pu le constater en passant une journée à Capbreton lors de la préparation. Contre l'Uruguay, on tombe sur une nation qui n'est pas majeure et qui n'a rien à perdre contre un des favoris. Nous avons fait tourner logiquement. Je connais la difficulté de ces matchs : on laisse retomber la pression de la semaine précédente et ceux qui jouent ont un rôle important pour la suite. La plupart des joueurs alignés sur ce match ne sont plus apparus ensuite. Les tauliers sont revenus pour la Namibie. Puis il fallait finir le travail face à l'Italie. Entre temps, il y a eu l'épisode Antoine Dupont qui a fait qu'on a plus parlé de lui que du groupe en général.

    Vidéos : en ce moment sur Actu

    Est-ce que vous regrettez ce phénomène-là ?

    D. T : Je ne le regrette pas. Pour le groupe, ce doit être difficile car le rugby est avant tout un sport collectif. Après Antoine Dupont a un rôle important sur et en dehors du terrain. Je pense que ça a été au-delà de ce que ça pouvait être. Sa blessure et la couverture médiatique ont pris des proportions un peu trop importantes par rapport au reste du groupe qui était quand même costaud. Il n'avait pas besoin qu'on parle d'un seul joueur.

    Quels joueurs du XV de France vous ont le plus marqué durant cette Coupe du monde 2023 ?

    D. T : Je ne suis pas un spécialiste. Mais dans le paquet d'avants, Cyril Baille a de l'importance au sein du groupe. On l'a senti après son retour de blessure. À la base numéro 2, Peato Mauvaka a fait un Mondial incroyable en palliant la blessure de Julien Marchand. Grégory Alldritt a été égal à lui-même dans le combat. Il y a aussi Charles Ollivon qui a été présent dans son rôle. Derrière, la présence d'Antoine Dupont permet de faire basculer l'équipe dans une autre dimension. Il a une emprise sur le jeu qui est primordiale. J'ai aussi aimé l'activité de Jonathan Danty qui mobilise des adversaires autant offensivement que défensivement.

    Au final, quel bilan pouvez-vous tirer de cette Coupe du monde 2023 du XV de France ?

    D. T : Depuis dimanche, j'entends est-ce que c'est le bon staff... Ça me fait rire ! Après, on ne peut pas effacer d'un revers de main ce qu'il y a eu pendant quatre ans à cause d'un seul match. Ce staff a su redonner une certain image de cette équipe de France. L'engouement est fort autour de ce XV de France par rapport aux résultats et à leur communication. Cette Coupe du monde n'est pas un échec comme on peut l'entendre. Cette équipe a ravivé la flamme du rugby français avec un taux de victoire de 80% pour le staff de Fabien Galthié.

    Vous êtes donc plutôt optimiste pour l'avenir de ce XV de France ?

    D. T : L'avenir est beau avec une équipe jeune. Des joueurs de 20 ans comme Louis Bielle-Biarrey ou Émilien Gailleton, des U20 encore champions du monde en 2023, tous ces joueurs vont emmagasiner de l'expérience en Top 14, grâce à la politique Joueur issu des filières de formation (JIFF) du rugby français. Il y a aussi les Bleus qui ont vécu ces quatre années du mandat de Fabien Galthié. Ils ont acquis une expérience folle. Il y a encore quatre ans, c'est long. Mais, le XV de France va progresser sportivement, en maturité et sera encore plus fort dans quatre ans. Cette défaite en quart de finale est une étape importante dans la construction de cette équipe.

    Chaque jour, recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail avec la newsletter d’Actu Rugby. Inscrivez-vous par ici, c’est gratuit !

    Suivez toute l’actualité de vos villes et médias favoris en vous inscrivant à Mon Actu.

    Sources


    Article information

    Author: Luis Smith

    Last Updated: 1702977603

    Views: 1158

    Rating: 4.7 / 5 (102 voted)

    Reviews: 86% of readers found this page helpful

    Author information

    Name: Luis Smith

    Birthday: 2015-12-19

    Address: 7014 Mcgee Crossing Suite 270, West Deborah, ME 36605

    Phone: +4185908350946779

    Job: IT Support Specialist

    Hobby: Singing, Pottery, Backpacking, Board Games, Rowing, Running, Playing Piano

    Introduction: My name is Luis Smith, I am a lively, priceless, persistent, Determined, vivid, welcoming, skilled person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.